Lutter contre le myriophylle ?

Le myriophylle, est l’une des plantes envahissante les plus rencontrées dans nos étangs. Il empêche pêcheurs, nageurs et pratiquants de sports nautiques de profiter des étangs et cours d’eau qu’il a commencé à coloniser.

S’en débarrasser complètement est illusoire, les rhizomes, les racines et les pousses basses de la plante peuvent persister tout l’hiver, ce qui lui permet d’amorcer sa croissance relativement tôt en saison. Ce caractère hâtif, combiné à une croissance rapide, confèrent au myriophylle un avantage par rapport aux autres plantes aquatiques.

Pour lutter contre le myriophylle, aucune solution n’est définitive, le rhizome reste présent dans le substrat et repoussera dès les conditions réunies : lumière, oxygène, nitrates, température.

Des tests sont réalisés en France avec des teintures destinées à limiter la pousse des plantes. Pour l’instant, seul le faucardage et l’arrachage lorsqu’il est possible, permettent de limiter l’envahissement des herbiers.

Au Canada, certains propriétaires disposent des bâches en lin (dégradables) ou en fibre de verre (réutilisables) au fond de l’eau et empêchent ainsi tout développement d’espèces aquatiques. On remarque toutefois que dès que les bâches ne sont plus opérantes, la plante se réinstalle.

Pour un devis de faucardage, où que vous soyez en France métropolitaine : 0601714953 7j / 7 pour convenir d’une première évaluation. Le service de faucardage est mobile et réactif et peut-^tre mis en place sous 24 à 48 heures en cas d’urgence (ports fluviaux, base de loisir, étang de pêche).

Saison 2022, 15 % de réduction aux premiers clients du printemps.

Réduction de 15 % pour toute commande passée avant le 15 mars 2022 pour une intervention avant le 15 mai 2022.

Demandez le dès le premier contact téléphonique au 0601714953.

Les étangs ont besoin d’entretien. Que vous représentiez une société de pêche (AAPPMA) ou que vous ayez fait l’acquisition d’un étang de loisir. Entretien des berges, des postes de pêche, la partie visible est la plus simple à entretenir et les résultats visibles immédiatement.

Ce qui se passe sous l’eau est en revanche nettement plus compliqué à évaluer. Rempoissonnement, accumulation de vase, prolifération des algues et des plantesd aquatiques sont parfois difficiles à quantifier.

Chez France Faucardage nous nous concentrons sur la coupe des algues et des plantes, c’est la base de l’équilibre de l’étang. L’eutrophisation est insidieuse, la faune, privée d’oxygène par le développement des végétaux subaquatiques en souffre graduellement. Certaines espèces prolifèrent dans les herbiers, d’autres manquent rapidement d’espace.

Un appel téléphonique au 0601714953 pour évaluer immédiatement l’importance du chantier de coupe à prévoir et les modalités d’organisation, n’hésitez pas à nous contacter, que ce soit au nord de la Loire (France Faucardage), dans le centre – val de Loire (www.faucardageduvaldeloire.fr) et au sud de la Loire (www.faucardagedulimousin.com/).

Nous intervenons également partout en France, dans des délais très brefs de 24 à 48 heures pour des problèmes ponctuels sous forme d’un chantier mobile. Pour nous joindre rapidement : 0601714953 ou contact@francefaucardage.com

Faucardage du Limousin-Aquitaine : ouverture au 1er janvier 2021.

Sans doute l’une des régions de France la plus pourvue en étangs et mares, le Limousin restait à l’écart des propagations incontrôlées d’espèces endémiques ou non. Le réchauffement auquel nous assistons n’épargne pas les pièces d’eau et la forte tradition piscicole de la région appelle à une réponse réaliste.

France Faucardage, depuis son établissement de Limoges, propose son service de faucardage aux collectivités territoriales, aux associations de pêche et aux particuliers à partir de début janvier. Des tarifs d’hiver sont proposés pendant la basse saison.

Nous interviendrons également sur les bassins versants de Nouvelle Aquitaine dans une démarche de prise en charge rapide des envahissements et obstructions avant la reprise de la saison. Pour nous joindre, un numéro unique : 06 01 71 49 53, ou un email : contact@francefaucardage.com
http://faucardagedulimousin.com/

Saison 2020 : c’est parti !

Avec une année particulièrement chargée, nous abordons la saison de remise en état des étangs et rivières. Il semble que l’été chaud (de plus en plus chaud… ) ait encore plus stimulé la pousse des algues. Toutefois, nous notons une baisse des taux de nitrates, facteur de stimulation des croissances incontrôlées des végétaux. Une moyenne va s’établir et diminuer les volumes à enlever. N’oubliez pas de réserver vos actions le plus tôt possible, nous travaillons en ce moment avec des disponibilités à 3 voire 4 semaines.

COVID-19 : Nous travaillons !

Pendant la crise sanitaire qui secoue notre pays, nous continuons à travailler en accord avec la réglementation en vigueur, notamment les mesures édictées pour garantir la santé de tous.

Vous pouvez profiter de ce moment pour nous commander les travaux nécessaires dans votre étang ou votre rivière.

C’est aussi le bon moment pour demander vos devis et organiser un planning d’intervention.

Fin de saison : c’est le bon moment pour faucarder.

Avec la fin de la saison de pêche, les berges enfin libres et le temps encore clément permettent l’entretien des étangs et rivières. La croissance des plantes est stoppée et faucarder a un impact minimal sur la faune aquatique.

Aérer, retirer les algues mortes, couper les roseaux, profiter du rafraîchissement général qui ralentit la pousse des végétaux, réduire les encombrements pour restaurer un courant suffisant dans les cours d’eau gonflés par les premières pluies d’automne : c’est le bon moment pour faucarder.

Pourquoi faucarder ?

Le faucardage répond à l’eutrophysation générale du milieu aquatique.

L’eutrophisation des milieux aquatiques est un déséquilibre du milieu provoqué par l’augmentation de la concentration d’azote et de phosphore dans le milieu. Elle est caractérisée par une croissance excessive des plantes et des algues due à la forte disponibilité des nutriments3.

Les algues qui se développent grâce à ces substances nutritives absorbent de grandes quantités d’oxygène, lorsqu’elles meurent et se décomposent. Leur prolifération provoque l’appauvrissement, puis la mort de l’écosystème aquatique présent : il ne bénéficie plus de l’oxygène nécessaire pour vivre, ce phénomène est dit  » Asphyxie des écosystèmes aquatiques »4.

Les causes de l’eutrophisation sont multiples et peuvent donner lieu à des situations d’interaction complexes entre les différents facteurs (phosphore, nitrates, température, fonctionnement morphologique des milieux, débit, etc.).

Un excédent significatif à important d’azote est relevé presque partout en Europe
(ici pour 2005, selon les données disponibles de la Commission européenne et de l’Agence européenne de l’environnement)

Le degré d’eutrophisation décrit l’état trophique (agronomique ou écologique) d’un milieu terrestre ou aquatique ou d’un agroenvironnement où des êtres vivants sont exposés à un « excès » chronique de nutriments1. Quand elle a une origine anthropique, depuis les révolutions agricoles et industrielles, l’eutrophisation apparait généralement conjointement à une acidification du milieu, qui peut aussi rendre les espèces plus vulnérables à certaines pollutions et maladies2. Dans les cas extrêmes, on parle de dystrophisation.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA 3.0. Source : Article Eutrophisation de Wikipédia en français (auteurs)

France Faucardage

Jeune société, France Faucardage dispose d’un matériel adapté aux étangs et cours d’eau rencontrés dans le nord et le centre de la France. Basée en vallée de Somme, l’équipe technique se déplace pour établir les devis et proposer un planning d’intervention selon l’importance du chantier, la pousse des végétaux et l’usage du plan d’eau.

Sur les plus gros chantiers, France Faucardage fait intervenir en sous-traitance, des intervenants capables d’enlever de gros volumes de résidus de coupe et de les éliminer en décharge autorisée.

La pousse des végétaux ne s’arrête pas en hiver, c’est le bon moment pour accéder aux systèmes racinaires. En saison de croissance forte (avril à juillet) on privilégiera la lutte contre le développement des espèces purement aquatiques